Chapelle du Bouchet

Print Friendly, PDF & Email

Au cœur de la vallée du Bouchet, la chapelle du même nom fondée en 1704 à la suite d’une inondation, conserve un beau retable du XVIIIe siècle.

En 1702, soit deux ans après celle des Plans, la chapelle du Bouchet est fondée par dix habitants du hameau à la suite d’une inondation. Le terrain a été offert par Jean Perrissin-Pirasset. La chapelle est placée sous le vocable de la Sainte-Vierge, de Saint-Antoine de Padoue et de l’Ange gardien, comme en témoigne le retable, daté du XVIIIe siècle. A l’intérieur, l’autel et le retable sont contemporains, cependant des éléments de la période baroque ont été conservés : deux colonnes torses et des angelots, sans doute datés du XVIIIe siècle. En revanche, le tableau central est daté du XXe siècle. Il représente Notre-Dame de l’Assomption car il s’agit d’une Vierge étoilée, vêtue de blanc et bleu, qui écrase le serpent du péché. La chapelle offre sur sa façade deux fenêtres en arc en plein cintre et, au dessus du portail, une rosace à 8 branches. La chapelle est surmontée d’un clocher à base quadrilatérale, surmontée d’une boule et d’une croix. A l’intérieur, la cloche en bronze, fondue par l’atelier Paccard en 1844, remplace une cloche, plus ancienne coulée en 1719. La cloche a pour parrain Jean-Pierre Perrillat-Monet et pour marraine Jeannine Perillat-Monet. La chapelle a été rénovée en 1927, et le clocher en 1981. En 2010, la cloche a été électrifiée. Le crépi extérieur avec chaînage d’angle a été refait ainsi que la peinture intérieure mettant en valeur le mobilier et le chemin de croix intérieur.

Ouvertures

Toute l'année

Période :AutomneEtéHiverPrintemps

Tarifs

Gratuit

Publics :Spécial famille avec enfantsAccueil groupes

Tourisme adapté :Non accessible en fauteuil roulantPossibilité de déposer quelqu’un devant le siteAccessible en fauteuil roulant avec aide

Services :Visites gratuitesVisites guidées

Equipements :Parking à proximité

Print Friendly, PDF & Email
Share This