Causerie « La bataille des Alpes en Savoie : Juin 1940 »

Une conférence en image présentant le livre éponyme de Laurent Demouzon, des Guides du Patrimoine de Savoie Mont-Blanc

– Vendredi 29 avril 2022 de 20h00 à 22h00
– Durée approximative : 1h30 + questions.
– Application des règles sanitaires qui seront en vigueur.
– A la Maison des Associations en salle 203 (2ème étage), place des Anciens Combattants d’AFN, dans le bâtiment de l’Office de Tourisme des Sources du Lac d’Annecy à Faverges. -L’entrée s’effectue par l’arrière (côté parking).
– Entrée libre. La salle n’est malheureusement accessible aux personnes à mobilité réduite.
– Il sera possible d’acquérir les ouvrages de l’auteur en fin de causerie.

Le conférencier : Laurent Demouzon est originaire d’Aix-les-Bains. Après ses études, il effectue son service militaire au 13e BCA. Moniteur de ski l’hiver à Valmeinier, bouquiniste le reste de l’année, il se passionne pour l’histoire des troupes alpines et des fortifications de Savoie.
Guide du Patrimoine de Savoie Mont-Blanc au fort du Télégraphe en Maurienne, membre de l’Académie de Savoie, membre fondateur de l’association « Tempête sur les Alpes », il est l’auteur de nombreux ouvrages et a créé le site Internet : https://www.memoire-des-alpins.com
Collectionneur d’uniformes et de souvenirs militaires, conférencier, il réalise auprès des collectivités publiques de nombreuses expositions sur le sujet. Il intervient également dans des émissions et reportages télévisuels. Il est aujourd’hui l’un des grands spécialistes des batailles des Alpes de juin 1940 et de l’hiver 1944-45.

À quelques jours de la commémoration de l’armistice, il n’est pas inutile de rappeler les épisodes marquants de la deuxième guerre mondiale. Cette causerie nous permet d’en aborder une page méconnue car, ne l’oublions pas… L’armée des Alpes fut une armée invaincue !
Dans cette bataille, en juin 1940, les troupes de montagne sont loin d’avoir cédé face aux envahisseurs italiens d’un côté et allemands de l’autre. L’armistice signera la fin des combats, avec un goût amer pour les soldats français.
Le 10 juin 1940, devant la défaite inéluctable des armées françaises face aux allemandes, l’Italie déclare la guerre à la France. Sur la frontière, l’armée des Alpes, forte encore de 180.000 soldats attend l’offensive transalpine. Pendant 10 jours, il ne se déroule que quelques escarmouches entre les éclaireurs skieurs français et les Alpini italiens.
Le 21 juin, 300.000 transalpins passent à l’offensive du Mont-Blanc à la Méditerranée avec pour objectifs Chambéry, Grenoble et Nice.
En Tarentaise ils attaquent aux cols de la Seigne, du Petit-Saint-Bernard et du Mont. Au bout de quatre jours ils atteignent à bout de souffle la position principale de résistance française établie sur l’Isère et à Bourg-Saint-Maurice.
En Maurienne, les Italiens butent sur le col du Mont-Cenis défendu par le fort de la Turra. Ils parviennent à progresser sur Bramans par le Val d’Ambin sans dépasser Bramans. Ils sont bloqués aux cols du Fréjus, de la Roue et de la vallée Etroite par les ouvrages Maginot. L’attaque sur Valmeinier est également repoussée.
L’armistice entre en vigueur le 25 juin à 0h35. Les gains territoriaux italiens sont très faibles et comptent 1794 hommes mis hors de combat, tués, blessés, prisonniers ou atteints de gelure. Les Français déplorent 10 tués, 37 blessés et 92 prisonniers.
Sur les Alpes, la victoire française est totale préservant d’une occupation italienne le sud-est de la France.

Share This